GV dans le magazine Protégez-Vous

Piratage informatique: comment se protéger?
Paru le 30 juin 2011
Par Frédéric Perron (journaliste, magazine Protégez-Vous)

Depuis quelques mois, des groupes de pirates informatiques mènent une vague d’attaques contre des compagnies et des gouvernements. Dommages collatéraux: vos informations personnelles!

Quand ils s’y mettent, les grands groupes de pirates informatiques comme Anonymous et Lulz Security (LulzSec) peuvent donner beaucoup de fil à retordre à leurs ennemis. Parlez-en à Sony. L’entreprise a eu le malheur de poursuivre en justice George Hotz, un bidouilleur qui aidait les utilisateurs de PlayStation 3 à modifier la console de jeu pour y installer des logiciels. Le 11 avril 2011, les deux parties ont annoncé la conclusion d’une entente hors cour.

Cela n’a pas empêché des pirates d’attaquer le réseau de jeu en ligne PlayStation Network (PSN) en guise de représailles une semaine plus tard. Résultat: les informations personnelles de 77 millions d’usagers ont été volées et PSN est resté hors fonction pendant trois semaines. Les pirates ont également ciblé d’autres sites de Sony en mai et en juin 2011.

Le FBI et la CIA aussi dans la mire
LulzSec, qui a revendiqué plusieurs attaques contre Sony, a attiré beaucoup d’attention en 50 jours d’existence avant d’annoncer sa dissolution le 25 juin. Le groupe de pirates a notamment fait tomber le site de la CIA, placé une fausse nouvelle sur le site du télédiffuseur américain PBS et volé les mots de passe d’employés d’InfraGuard Atlanta, une société affiliée au FBI. Le groupe a obtenu une couverture médiatique internationale et son compte Twitter @LulzSec a atteint près de 300 000 abonnés.

Des membres de LulzSec auraient maintenant rejoint le bateau amiral d’Anonymous, groupe connu notamment pour avoir combattu l’Église de Scientologie et pour appuyer WikiLeaks. Le 20 juin 2011, ils ont annoncé le lancement d’une opération conjointe nommée Operation Anti-Security (AntiSec), qui visera les gouvernements. «Expect us» («Attendez-nous»), disent-ils.

Pour le plaisir… et un peu plus
Les motivations de ces groupes ne sont pas toujours très claires. Contrairement aux distributeurs de faux antivirus et de pourriel, leur but ne serait pas de faire de l’argent. Il s’agirait plutôt de s’amuser («for the lulz», dérivé de LOL pour «Laughing Out Loud»), d’attirer l’attention médiatique, de souligner les failles de sécurité informatique et de faire de l’activisme politique.

«Alors qu’avant ils opéraient dans l’ombre, certains groupes de pirates aiment de plus en plus attirer l’attention et prennent goût à la popularité, constate Patrick Boucher, président de la firme de sécurité informatique Gardien Virtuel. LulzSec en est le meilleur exemple. Ils font ça avant tout pour le plaisir.»

N’empêche que les données comme les adresses de courriel, les noms d’utilisateurs et les mots de passe obtenus grâce à ces attaques sont souvent rendus publics sur le Web. Et comme bien des internautes utilisent le même mot de passe  pour accéder à plusieurs sites, une âme mal intentionnée peut très bien aller dans vos comptes de courriel et de réseaux sociaux pour y faire des trouvailles intéressantes.

Quelques conseils
Pour vérifier si votre mot de passe a été compromis lors d’une attaque majeure, visitez le site ShouldIChangeMyPassword.com. Si c’est le cas, changez immédiatement votre mot de passe sur le site compromis.

* Choissez des mots de passe solides, composés d’au moins 12 caractères y compris des lettres minuscules, des lettres majuscules, des chiffres et des symboles. Évitez les mots du dictionnaire et toute référence à votre vie personnelle comme le nom de votre chat. Plusieurs sites comme Gmail, Facebook et Twitter indiquent le niveau de sécurité de votre mot de passe (faible, moyen, élevé, très élevé, etc.).
* Utilisez des mots de passe différents pour chaque site que vous visitez. Rien ne vous empêche de réutiliser un bout de mot de passe partout (par exemple, six caractères) et d’adapter le reste du mot de passe en fonction du site auquel il est associé. Laissez aller votre imagination!
* Si vous avez du mal à mémoriser vos mots de passe, vous pouvez utiliser un logiciel comme 1Password (à partir de 40 $US) ou KeyPass (gratuit). Ces derniers enregistrent vos mots de passe, qui sont protégés par un seul mot de passe principal. Ils peuvent même générer des mots de passe très complexes pour vous. «J’utilise KeyPass pour conserver une centaine de mots de passe que j’utilise pour accéder à des sites Web et à des systèmes informatiques, dit Patrick Boucher. C’est un outil formidable et gratuit qu’on peut même installer sur une clé USB.»
* Le navigateur Firefox est également doté d’une fonction semblable. Dans le menu «Préférences» de Firefox, cliquez sur «Sécurité» et cochez «Utiliser un mot de passe principal».


 

 

 

 

 

 

Publié dans Gardien Virtuel, Nouvelles